MODE FEMME

La manière dont l’on s’habille est en lien avec notre personnalité. Que vous ayez un style glam rock, BCBG, bohème, décontracté, etc., si vous avez envie de vous démarquez, privilégiez les boutiques indépendantes, dont l’offre est plus originale

Graine de Coton, Paris 15ème

par | Nov 25, 2020 | Mode, Mode femme | 3 commentaires

Alexandra, désireuse de rendre le rêve d’une jolie robe de mariée accessible à toutes, a ouvert sa chaleureuse boutique de dépôt-vente & location de robes de mariées en 2009. Les témoignages sur son livre d’Or en ligne mettent en avant sa gentillesse, sa bienveillance et son écoute, qualités que j’ai appréciées lors de notre rencontre.

Iciaya.fr : D’où vient le nom « Graine de Coton » ?

Alexandra : Quand j’ai étudié la faisabilité de mon projet, on m’a demandé de lui donner un nom. L’idée du coton m’est venue parce que c’est blanc, c’est mousseux, et cela rappelle les noces de coton, au bout d’un an de mariage, et graine parce qu’à l’époque ce n’était qu’un projet. Et puis finalement j’ai gardé le nom.

Iciaya.fr : Pouvez-vous me raconter votre histoire et ce qui vous a amené à créer Graine de Coton ?

Alexandra :  J’ai fait des études d’ingénieur qui m’ont beaucoup plu. J’ai travaillé dans le secteur automobile pendant 4 ans et demi. Quand je me suis mariée et que j’ai commencé à regarder les robes, j’ai été abasourdie par leurs prix. J’en ai discuté avec mon futur mari qui m’a demandé pourquoi je ne la louais pas. Je me suis dit qu’il avait raison et j’ai commencé à chercher. C’était en 2008, je me suis vite rendu compte que ce service n’existait pas. J’ai trouvé une location de robes de soirée qui proposait 4-5 robes de mariées mais dans un état lamentable. Je me suis dit qu’il y avait peut-être un créneau. Mon travail d’ingénieur mécanique manquait de créativité. Et puis, dès l’âge de 6 ans, quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je disais chef (d’entreprise). C’était l’idée d’indépendance, d’autonomie qui me plaisait, même s’il y a beaucoup de contraintes. Et c’est surtout un plaisir de faire ce que l’on aime toute la journée. A l’époque, la location n’était pas très bien perçue, c’est pour cela que j’ai pensé au dépôt-vente pour donner la possibilité d’acheter ou de louer. Les cinq premières années de Graine de coton, il y a eu presque exclusivement de l’achat et puis il y a eu un virage vers 2015, avec la prise de conscience de l’impact écologique.

Iciaya.fr : Pouvez-vous me présenter votre boutique et me parler de son concept ?

Alexandra :  C’est un dépôt vente location de robes de mariées.  95% de mon stock provient de dépôts de robes de jeunes mariées. J’achète le moins possible en neuf, uniquement les tailles manquantes. L’avantage du dépôt-vente c’est que cela me permet d’avoir un stock très varié, un peu dans toutes les tailles et vraiment dans tous les styles. On peut soit acheter les robes, soit les louer. Il y a un roulement naturel qui se fait. Les robes sont louées 2-3 fois maximum. Aujourd’hui la location fonctionne aussi bien que la vente. Et puis j’ai associé la couture à mon concept alors qu’au départ c’était juste un loisir pour moi. Au moment de mon mariage, je me suis dit que j’allais essayer de faire ma robe moi-même. Depuis, je m’occupe des retouches nécessaires à ces tenues si délicates et particulières.

Iciaya.fr : Est-ce que vous reprenez toutes les robes proposées en dépôt ?

Alexandra : Non, comme il y a une forte demande, j’ai mis en place sur le site internet un formulaire de demande de dépôt. Ensuite, chaque robe passe à travers un processus de sélection. Je les choisis en fonction de ce qui est demandé, de l’époque. Je prends vraiment de tous les styles, mais il faut des détails qui changent et qui plairont aux clientes.

Iciaya.fr : Est-ce qu’il y a des modes des robes de mariées ?

Alexandra : Bien sûr, les modes évoluent : en ce moment les dos nus et la dentelle sont particulièrement  représentés. Mais les goûts évoluant en fonction de son âge et de son histoire personnelle, il y a d’autres modèles pour répondre  à chaque demande.

Iciaya.fr : Quelle est la valeur ajoutée de votre boutique, ce qui fait qu’elle est différente ?

Alexandra : Notre rôle c’est d’accompagner les futures mariées dans leur choix : l’avantage ici c’est que l’on peut vraiment essayer plusieurs styles. Et puis nous sommes très flexibles, il y a une vraie personnalisation par les retouches et l’adaptation, même sur la location. La robe sera toujours parfaitement ajustée, en termes de taille comme de longueur. Le jour J, on ne peut pas deviner s’il s’agit d’une robe achetée ou louée, elle aura toujours de belles finitions. Par ailleurs, le prix défie toute concurrence, entre -50 et -60% du prix original pour l’achat, et la location c’est encore moitié prix, ajustement et nettoyage compris.

Iciaya.fr : Est-ce qu’il y a un coup de cœur qui se produit avec « la » robe ?

Alexandra : Il se fait d’une façon ou d’une autre, cela dépend des personnalités mais ce n’est jamais un choix raisonné.

Iciaya.fr : Comment faites-vous en ce moment pour continuer votre activité ?

Alexandra : Essayer des robes de mariées à distance, ce n’est évidemment pas possible. J’ai commencé à confectionner des masques lors du premier confinement pour mes proches, ensuite j’en ai mis en vitrine à la réouverture et ils ont bien plu. J’ai donc continué à en fabriquer et j’ai créé un site marchand, graine de coton shop,  C’est un plaisir de coudre, et cela permet de m’occuper en attendant de reprendre mon activité.

Iciaya.fr : Un petit mot pour vos clientes

Alexandra : J’espère pouvoir les revoir bientôt. Les robes sont tristes sans les futures mariées, elles manquent d’émotion, alors je n’attends qu’une seule chose, c’est d’habiller les futures mariées !

Retrouvez maintenant Graine de Coton sur iciaya.fr, dans les catégories « Mode femme » et « Mode enfant ».

 Restez informé(e) !

Commentaires récents

3 Commentaires

  1. CHÂTEAU de Santeny

    Magnifique reportage (merci Charlotte) qui, je crois, vous ressemble tant Alexandra : l’amour de la couture, le perfectionnisme et la facilité de contact conjugués avec la créativité et la détermination, un Coktail efficace et attachant.
    Nous avons eu la chance d’accueillir votre mariage alors que la Graine de Coton était en train de mûrir et déjà votre robe à géométrie variable au long de la réception avait créé la sensation.
    Nous sommes heureux de maintenir ce contact et de recommander Graine de Coton sans réserve.
    Château de Santeny
    Sylvain Bourguignon

    Réponse
    • Charlotte

      Merci beaucoup Sylvain pour votre témoignage. Je suis ravie que l’article vous ait plu. Les futures mariées qui s’adressent à Alexandra ont de la chance !

      Réponse
    • Alexandra

      Merci beaucoup Sylvain et Charlotte pour votre bienveillance :o) Notre mariage au château de Santeny est un souvenir merveilleux, je ne manque pas d’en parler avec mes clientes (qui viennent parfois de votre part d’ailleurs). Et ravie que vous vous souveniez encore de ma robe, avec les nombreuses mariées que vous voyez chaque année !
      A très bientôt “pour de vrai”,
      Alexandra

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Interview de Graine de coton pour Iciaya | Graine de coton | Dépôt Vente Location robes de mariée - […] et son écoute, qualités que j’ai appréciées lors de notre rencontre… La suite : « Interview de Graine de coton »…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
Inscrivez-vous pour recevoir les dernières offres, annonces et évenements !

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières offres, annonces et évenements !

Iciaya travaille uniquement avec des petits commerçants isolés, autonomes, non affiliés à un réseau. Achetez local!

Merci ! Vous recevrez bientôt notre newsletter.