Vins et spiritueux

Il est souvent difficile de se retrouver parmi les différentes appellations, les cépages et les subtilités des accords entre les mets et les vins. Heureusement, le caviste est là pour proposer des bouteilles adaptées à vos envies.

La Cave des Verres Luisants, Paris 15ème

par | Avr 12, 2022 | Interviews, Vins et spiritueux | 0 commentaires

A seulement quelques pas du métro Dupleix (l.6), au 19 de la rue Lourmel, se trouve La Cave des Verres Luisants. Bertrand a ouvert ce commerce en 2018 avec l’envie de faire découvrir des vins de petits producteurs ayant une forte valeur environnementale. Son énergie et sa bonne humeur vous plairont immédiatement.

Iciaya.fr : Pouvez-vous vous présenter ?

Bertrand : Je m’appelle Bertrand, j’ai ouvert La Cave des Verres Luisants en juillet 2018 avec Olga, mon employée. C’est une cave indépendante, il n’y a qu’un seul magasin pour le moment. Je suis rentré dans le monde du vin il y a un peu plus d’une dizaine d’année par le monde de l’export.  Je continue d’ailleurs à exporter des vins dans les pays scandinaves. Je participais à l’époque à de nombreux salons qui m’ont permis de rencontrer beaucoup de vignerons. Mon métier de caviste est une reconversion professionnelle.

Iciaya.fr : Avez-vous fait des études spécifiques pour exercer ce métier ?

Bertrand : Je suis issu d’une école de commerce et je me suis formée à l’école du vin chez Olivier Thiénot dans le 12ème. Je suis diplôme du WSET niveau 3 (Wine & Spirit Education Trust).

Iciaya.fr : Pourquoi avoir choisi ce métier ? Comment vous est venue cette passion du vin ?

Bertrand : La passion était au début celle de la gastronomie qui petit à petit m’a porté vers la passion du vin, pour plusieurs raisons. Chaque année le vin change, c’est quelque chose de vivant. Quand vous en parlez avec les gens, ils sont vivants aussi et j’ai beaucoup apprécié. Ensuite, cela me correspond bien.  C’est un peu technique, un peu artisanal et il y a beaucoup de relations humaines. Ce que je ne savais pas c’est si j’étais capable d’être commerçant et c’est pour cela que je me suis formé pendant un an. C’est un métier compliqué notamment avec les horaires décalés. Enfin, dans une cave on fait de la vente, on fait de l’achat, des ressources humaines, de la gestion, de la compta. Et ce côté un peu touche à tout me convient bien.

Iciaya.fr : Quels sont les vins que l’on retrouve dans votre cave ? D’où viennent vos produits ?

Bertrand : Ce sont surtout des vins de vignerons, il n’y en a pas beaucoup qui dépassent les 150 000 bouteilles annuelles, tous engagés dans une démarche environnementale forte. Les vins sont labellisés ou non, bio, biodynamiques, natures. On cherche plutôt à savoir qui les produit, ensuite si le producteur veut être labellisé c’est autre chose.  Je ne suis pas un adepte du label. Nous travaillons surtout en direct et de temps en temps via un agent.

Nous proposons essentiellement des vins français, nous avons une étagère de vins étrangers que nous aimons bien faire découvrir aux clients. Nous avons fait dernièrement découvrir des vins arméniens.

Iciaya.fr : Quels sont vos vins préférés ?

Bertrand : Plus qu’un vin c’est un cépage, c’est le pinot noir, donc forcément en France plutôt de la Bourgogne, de l’Alsace ou de la Loire. Ma femme est étrangère, l’avantage quand je voyage dans son pays est de pouvoir goûter des vins de diverses origines. En France nous sommes très focalisés sur les vins français. Là-bas nous allons goûter du pinot noir de l’Oregon, de Bulgarie, de Roumanie… J’adore le pinot noir néo-zélandais.

Iciaya.fr : Qu’est-ce qui rend votre magasin unique et le différencie des autres commerces ?

Bertrand : Ce qui nous différencie par rapport aux autres cavistes de la rue, d’une part ce sont nos petits vignerons et d’autre part c’est que nous organisons beaucoup d’ateliers de dégustation. Quand je dis beaucoup, c’est une à deux fois par semaine. Je veux absolument démocratiser la méthodologie d’accès au vin. Il faut arrêter les termes de sommeliers, qui existent, qui sont très bien entre initiés mais on peut parler autrement d’un vin. Quand quelqu’un me dit qu’il aime un vin ou qu’il n’aime pas, c’est normal mais je veux savoir pourquoi. Tout cela nous rend unique.

Iciaya.fr : Quel est le principe des ateliers ?

Bertrand : Il y a deux ateliers différents, l’un d’1h30 et l’autre de 2h. Nous accueillons entre 8 et 10 personnes. L’atelier d’1h30 est plutôt axé sur la découverte. Trois vins sont proposés, généralement 1 vin blanc et 2 vins rouges et nous faisons découvrir la méthode d’œnologie, nous discutons des différents critères. Pour le deuxième atelier c’est 4 vins qui sont proposés et là nous rentrons plus dans la méthode de vinification, c’est un cran au-dessus. Ce sont des ateliers que nous organisons nous-mêmes. Ensuite nous proposons aussi des ateliers dans lesquels nous faisons venir un vigneron. J’explique pourquoi je sélectionne ses vins et le producteur explique comment iI les produit.

Iciaya.fr : Quelles sont vos dernières idées pour votre boutique ?

Bertrand : La dernière en date, c’est d’avoir lancé notre propre box. Cela consiste en un abonnement de 2 ou 3 bouteilles. Avant le 15 du mois le client reçoit 2-3 bouteilles avec une fiche explicative. Le but pour nous c’était de maintenir un lien avec les gens que nous voyons lors des ateliers de dégustation. C’est une forme de digitalisation.

Iciaya.fr : Le mot de la fin pour nos lecteurs. Qu’avez-vous envie de leur dire pour leur donner envie de vous rendre visite ?

Bertrand : Testez-nous ! Si vous aimez être surpris, si vous aimez des choses qui changent un peu au quotidien, venez et laissez-vous guider !

Retrouvez maintenant La Cave des Verres Luisants sur iciaya.fr, dans les catégories « Vins et spiritueux » et « Bio ».

 Restez informé(e) !

Commentaires récents

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais
Inscrivez-vous pour recevoir les dernières offres, annonces et évenements !

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières offres, annonces et évenements !

Iciaya travaille uniquement avec des petits commerçants isolés, autonomes, non affiliés à un réseau. Achetez local!

Merci ! Vous recevrez bientôt notre newsletter.