LE COMMERCE DE PROXIMITÉ EN UN CLIC

DES PRODUITS

LE COMMERCE DE PROXIMITÉ EN UN CLIC

DES ADRESSES

LE COMMERCE DE PROXIMITÉ EN UN CLIC

DES OFFRES

Première plateforme avec les adresses, les produits, les offres et les événements de vos commercants

Avant, il y avait un site par commercant

Maintenant, il y a un site pour tous les commercants

La Contrebande, Paris 20ème

Loïc a ouvert un restaurant bistronomique végétarien, La Contrebande, en novembre 2019, rue des Tourelles dans le 20ème arrondissement de Paris. Comme il le dit si bien, c’est sa « deuxième maison » et effectivement, le restaurant est aménagé comme un appartement. Le style est cosy, la cuisine est ouverte, il y a un coin canapé et une jolie vue sur un petit jardin fleuri. On s’y sent tout de suite bien. Loïc aime son métier ; son accueil, son sourire et sa prévenance le confirment. Le midi, La Contrebande vous propose une cuisine conviviale et faite maison et le soir le restaurant se transforme en bar à vin avec tapas, un lieu idéal pour se retrouver. La Contrebande est ouverte du lundi au vendredi et le samedi soir en privatisation. Impossible de découvrir le lieu sans s’y arrêter pour déjeuner. La cuisine végétarienne était une première pour moi. J’ai trouvé que l’entrée gourmande aussi bien que le plat étaient bien assaisonnés avec beaucoup de goût. Mention spéciale pour le tiramisu de tomates et parmesan. Iciaya.fr : D’où vient le nom La Contrebande ?  Loïc : En fait, il y a plusieurs raisons. La première, c’est que j’ai vécu dans les Caraïbes qui étaient des îles de contrebandiers. La deuxième, c’est que le nom n’était pas encore pris sur Paris. Et la troisième, c’est qu’il y a le mot « bande » comme bande de copains. Iciaya.fr : Pouvez-vous me raconter votre histoire et ce qui vous a amené à ouvrir La Contrebande ? Loïc : Après des études de droit, j’ai bifurqué, je suis devenu barman et j’ai adoré ça. J’ai été barman pendant 15 ans dont...

Anothai, l’Art Floral, Paris 13ème

Anothai, fleuriste et créatrice florale, a ouvert sa boutique « Anothai, l’Art Floral » au 90 boulevard Auguste Blanqui en janvier 2000, avec l’envie de conseiller et de confectionner des bouquets sur-mesure en fonction de la personnalité des personnes qui vont les recevoir. C’est un magasin toujours décoré avec soin, avec une vitrine renouvelée régulièrement, des plantes et des fleurs originales. Tous les commentaires que l’on peut trouver sont unanimes, l’accueil d’Anothai est très chaleureux.Iciaya : Pourquoi avoir choisi cet emplacement ? Anothai :  J’ai visité plusieurs boutiques et j’ai eu le coup de foudre pour ce lieu dans lequel je me suis tout de suite sentie bien.Iciaya.fr : Pouvez-vous me raconter votre histoire et ce qui vous a amené à créer Anothai, l’Art Floral ? Anothai :  Dans mon pays, j’étais orthophoniste et je n’ai pas pu exercer ce métier ici car je ne parlais pas parfaitement le français. Quand je suis arrivée en France, j’ai travaillé 8 ans pour la délégation thaïlandaise auprès l’UNESCO avant que le bureau ne ferme. Comme j’ai toujours aimé les fleurs, j’ai suivi une formation puis ouvert cette boutique.Iciaya.fr : Pouvez-vous me présenter votre boutique ? Anothai :   Je ne propose que très peu de bouquets tout faits. Si le client a le temps, je préfère en savoir plus sur la personne à qui est destiné le bouquet, son âge, sa personnalité, si elle préfère les couleurs claires ou vives, etc. J’aime composer des bouquets personnalisés. Je réalise également des bouquets à l'occasion des fêtes de fin d'année, des mariages, des baptêmes, et tous les événements de la vie. Certains clients me passent commande par téléphone...

Arcy Créations, Paris 1er

Très sensible à l'architecture, à la préservation des monuments et en particulier Notre-Dame de Paris qui est toute proche, Françoise a ouvert sa boutique « Arcy Créations » en 1973. Vous y trouverez des objets peints à la main notamment dérivés du Patrimoine de France. N’hésitez pas à pousser la porte de cette charmante boutique hors du temps, tant pour découvrir les pièces uniques que pour l’accueil chaleureux de Françoise qui connaît si bien le quartier.Iciaya : Pourquoi avoir choisi cet emplacement ? Françoise : C’est une histoire de famille ! Je suis née dans la pièce d’à côté ! Ma mère avait son magasin, elle vendait des articles de pêche, d’où le poisson sur la porte. Je me suis installée dans la petite boutique adjacente, qui est devenue mon bureau, et quand ma mère est partie à la retraite, j’ai repris le magasin.Iciaya.fr : Pouvez-vous me raconter votre histoire et ce qui vous a amené à créer Arcy Créations ? Françoise :  J’ai commencé à travailler au Monde puis je suis rentrée au Figaro pendant 7 ans. J’étais le Manager des courtiers de la publicité. Cela m’a permis de rencontrer des personnes très intéressantes. Ensuite, j’ai travaillé une très courte période pour une personne qui vendait des objets publicitaires puis j’ai fait un stage chez Edmond de Rothschild. Quand je me suis installée, je proposais beaucoup d’objets publicitaires, aussi bien des porte-clés, des cartes routières, des jeux de carte que des coffrets que je créais. Depuis, l’offre a beaucoup évolué en prenant une direction plus artistique. Nous avons commencé par des plateaux peints à la main, des matriochkas, des châles,...

Ma P’Tite Boutique, Thuir

Passionnée de cosmétiques, Jocelyne a ouvert « Ma P’Tite Boutique » au 11 de la rue du Souvenir à Thuir dans les Pyrénées Orientales en 2019. Un joli nom de rue, parfait pour évoquer cette boutique accueillante dont les senteurs ne peuvent pas laisser les passants indifférents. Il y a tout ce qu’il faut pour faire plaisir ou se faire plaisir, tout en privilégiant le Made in France.Iciaya : Pourquoi avoir choisi cet emplacement ? Jocelyne :   Après des années passées dans des grandes villes, j’ai eu envie de retrouver plus de calme. Je connais très bien Les Pyrénées Orientales et j’ai toujours aimé la petite ville de Thuir.Iciaya.fr : Pouvez-vous me raconter votre histoire et ce qui vous a amené à créer Ma P’Tite Boutique ? Jocelyne :  J’ai longtemps été Manager et j’ai voulu tenter l’expérience d’être mon propre patron. Très attirée par le monde de la cosmétique, j’ai lancé Ma P’Tite Boutique et je suis très heureuse d’avoir osé franchir le cap.Iciaya.fr : Pouvez-vous me présenter Ma P’Tite Boutique ? Jocelyne :   Le concept de Ma P’Tite Boutique est de proposer des produits cosmétiques locaux ou bien français fabriqués en France. Le Made In France me tient particulièrement à cœur ! Je prends aussi très au sérieux la protection de l’environnement et c’est pour cela que je propose des produits écologiques zéro-déchet. Vous trouverez par exemple dans le rayon que je surnomme le « spécial filles » des serviettes et culottes hygiéniques lavables et réutilisables. Vous découvrirez également dans ma boutique le bon savon de Marseille au milieu des savons saponifiés à froid, des produits ménagers en emballage consignés fabriqués à base de savon noir....

Indonesia, Paris 6ème

L’archipel Indonésien est doté de nombreuses merveilles naturelles et d’un riche patrimoine culturel. Cette diversité se reflète bien sûr dans ses préparations culinaires, riches en parfums et saveurs. Situé dans le 6ème arrondissement, à deux pas du jardin du Luxembourg et du boulevard Saint-Michel, l’Indonesia est le premier restaurant indonésien de Paris. Il a été créé en 1982 par 4 français et 4 indonésiens. Il a l’originalité d’être organisé en SCOP et donc d’appartenir à tous les salariés, qui possèdent tous un rôle dans sa gestion et partagent les bénéfices. Je suis arrivée en plein service (vente à emporter) et j’ai pu constater l’accueil souriant d’Anita, sa gentillesse naturelle, le petit mot pour chacun, dont beaucoup d’« habitués ». En entrant dans le restaurant, j’ai immédiatement senti, malgré le masque, de délicieuses odeurs comme une invitation au voyage.Iciaya.fr : Comment dit-on « bienvenue » en indonésien ? Anita : Salamat Datang Iciaya.fr : Pouvez-vous me raconter votre histoire et celle du restaurant Indonesia ? Anita : Je suis de Sumatra en Indonésie. J’ai suivi mon père en France à l’âge de 16 ans. Je l’ai vu fonder ce restaurant avec ses amis. C’était le premier restaurant indonésien de Paris. A l’époque, le but du restaurant était de créer de l’emploi pour les indonésiens, en particulier pour les réfugiés politiques. La génération de mon père était déjà assez âgée et leurs diplômes (professeur d’université, journaliste, docteur, écrivains) n’étaient pas reconnus en France. Nous étions très soutenus, par plusieurs associations comme le comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre) et même par des hommes politiques. C’est un restaurant coopératif. Pour ma part, j’ai travaillé ailleurs et depuis...

Carte

Grâce à la carte Iciaya,
trouvez les commerçants
proches de chez vous

Offres

Tous les jours sur Iciaya
des offres, événements
et annonces

Produits

Tous les jours les commerçants
vous proposent de nouveaux
produits
fr_FRFrançais
Inscrivez-vous pour recevoir les dernières offres, annonces et évenements !

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières offres, annonces et évenements !

Iciaya travaille uniquement avec des petits commerçants isolés, autonomes, non affiliés à un réseau. Achetez local!

Merci ! Vous recevrez bientôt notre newsletter.